RIME ARODAKY started as a small company, integrated by Rime and a couple couturières who helped make her designs come to life. The situation lasted a couple of years until Rime saw that to grow her business she needed to increase her hand labor. Her little atelier in Paris became a little bigger by incorporating pattern makers, cutters, modelists, stylists…. Today Rime’s first atelier employs 10 beautiful women who love the brand as much as she does. 

On 2021 we are celebrating 10 years since RIME ARODAKY’s creation, which only confirms Rime’s progressive but steady growth. We currently have five different ateliers in Europe, including the one located at 28 rue d’Aboukir in Paris. Rime is committed to promoting fair labor practices and safe working conditions throughout her ateliers. To take responsibility for the impact of her business, she has her team travel on a regular basis to the different locations to ensure that RIME ARODAKY’s pieces are made under safe, fair, legal and humane working conditions. 



Why

Apparel workers are known to be among the lowest paid employees around the globe. Many have to work for long hours in dusty environments, unsafe conditions and receiving a low pay. Fast fashion only deteriorates this situation. Our goal? To make a difference in everything we do.


SOCIAL IMPACT

What does RIME ARODAKY do differently?

All the designs are conceived by Rime, who sketches them by hand. She then shares them with her “modelistes” or Pattern makers in our small Paris atelier who turn the sketches into reality. To do so they make an initial draft of the pattern on a toile or muslin fabric, and with Rime’s help they make any adjustments to get the correct fit and look. Once the final sample is validated, they will trace the paper patterns by hand onto hard card and create the first sample using the final fabrics. 

Once all the patterns and samples are made, RIME ARODAKY outsources part of its production unit with a number of technical workers who will cut, make and trim our pieces. We are also responsible for sourcing all the fabrics which Rime has carefully chosen beforehand. Although our production continues to be fairly small, using other ateliers gives us potential for larger runs where needed. 

A small look into our ateliers

Rime is very clear about her business and about whom she likes to work with. “We’ve never really worked based on location but based on personalities”. We spend months finding the best factories around the world - the same ones that produce your favorite designer labels. When you look for Daniela, the owner of one of our small factories, you won’t find her hidden away in an office. Her workspace is right in the middle of all the action, next to her team. You will find her either coordinating the production or fully hands on making one of RIME ARODAKY’s pieces. Daniela’s attitude translates into everything she does, from overseeing production to inviting us to Piña Colada’s whenever we stop by - which has enabled us to build a strong relationship on a business and a personal level.

ENGLISH

Daniela opened her factory after several years working for one herself. Although she originally graduated in chemical engineering, she soon became involved the production of garments which ultimately led her to open her own. She started with 5 seamstresses, which as of today continue to work with her. 

Daniela cares deeply of her employees and their wellbeing. Her factory is located in a deeply illuminated building, which has several rooms and plenty of space to accommodate everyone. She is known for employing hard working women and also paying very good wages. Her seamstresses are always paid in time and are eligible to receive a prime at the end of each month. 

“Wedding gowns have always been my teenage dream” she confesses. Not having had the chance to wear the dress of her dreams on her big day, she is extremely happy to be able to do so for all RIME ARODAKY’s babes.

RIME ARODAKY a commencé comme une petite entreprise, intégrant Rime et un couple de couturières qui ont aidé à donner vie à ses créations. La situation a duré quelques années jusqu’à ce que Rime réalise que pour améliorer son entreprise, avait besoin d’augmenter son équipe. 
Son petit atelier à Paris est devenu un peu plus grand en intégrant des modélistes, des coupeuses, des stylistes etc. Aujourd’hui le premier atelier de Rime emploie 10 belles femmes qui aiment la marque tout autant qu’elle.

En 2021, nous célébrons les 10 ans de la création de RIME ARODAKY, ce qui ne fait que confirmer la croissance progressive mais constante de Rime. Nous avons actuellement cinq ateliers différents en Europe, dont celui situé au 28 rue d’Aboukir à Paris. Rime s’engage à promouvoir des pratiques de travail équitables et des conditions de travail sûres dans ses ateliers. Pour assumer la responsabilité des répercussions de son entreprise, elle demande à son équipe de se rendre régulièrement aux différents endroits pour s’assurer que les pièces de RIME ARODAKY sont fabriquées dans des conditions de travail sûres, équitables, légales et humaines.



POURQUOI ?

On sait que les travailleurs du textiles comptent parmi les employés les moins bien rémunérés au monde. Beaucoup doivent travailler de longues heures dans des environnements poussiéreux, dans des conditions dangereuses et de recevoir un salaire faible. Le "Fast Fashion" ne fait que détériorer cette situation. Notre objectif ? C’est faire une différence dans tout ce que nous faisons. 

SOCIAL IMPACT

QU’EST-CE QUE RIME ARODAKY FAIT DIFFEREMENT ?

Tous les dessins sont conçus par Rime, qui les esquisse à la main. Elle les partage ensuite avec ses modélistes dans notre petit atelier parisien qui les transforment ensuite en réalité. Pour ce faire, elles font un premier jet du modèle sur une toile ou un tissu de mousseline, puis avec l’aide de Rime, elles font des retouches pour obtenir le bon ajustement et le bon look. Une fois l’échantillon final validé, elles traceront les motifs de papier à la main sur une carte rigide et créeront le premier échantillon à l’aide des tissus finaux. 

Une fois que tous les modèles et échantillons sont faits, RIME ARODAKY réalise une partie de son unité de production avec un certain nombre de travailleurs techniques qui vont couper et faire nos pièces. Nous sommes également responsables de l’approvisionnement de tous les tissus que Rime a soigneusement choisis au préalable. Bien que notre production continue d’être relativement petite, l’utilisation de d’autres ateliers nous donne le potentiel pour de plus grandes séries lorsque cela est nécessaire.

Un petit aperçu dans nos ateliers.

Rime est très claire au sujet de son entreprise et de ceux avec qui elle aime travailler. 
« Nous n’avons jamais vraiment travaillé en fonction de l’emplacement, mais en fonction des personnalités. » Nous passons des mois à trouver les meilleurs ateliers, les mêmes qui produisent vos marques de créateurs préférées.

Si vous cherchez Daniela, propriétaire d’un de nos petits ateliers, vous ne la trouverez pas cachée dans un bureau. Son espace de travail est en plein milieu de l’action, près de son équipe. 
Vous la trouverez soit en coordonnant la production, soit en réalisant l’une des pièces RIME ARODAKY. L’attitude de Daniela se traduit par tout ce qu’elle fait, de la supervision de la production à l’invitation de Piña Colada chaque fois que nous allons la visiter, ce qui nous a permis de construire une relation forte sur le plan professionnel et personnel. 

Daniela a ouvert son atelier après avoir travaillé plusieurs années pour une usine de mode. Bien qu’elle ait d’abord obtenu son diplôme en génie chimique, elle s’est rapidement impliquée dans la production de vêtements, ce qui l’a finalement amenée à ouvrir son atelier. Elle a commencé avec 5 couturières, qui continuent aujourd’hui à travailler à ses cotés.

Daniela se soucie profondément de ses employés et de leur bien-être. Son atelier est située dans un bâtiment très lumineux, qui dispose de plusieurs chambres et beaucoup d’espace pour accueillir toute son équipe. Elle est connue pour employer des femmes qui travaillent dur et qui rémunère très bien. Ses couturières sont toujours payées à temps et ont droit à une prime à la fin de chaque mois.

« Les robes de mariée ont toujours été mon rêve d’adolescente », avoue-t-elle. N’ayant pas eu la chance de porter la robe de ses rêves lors de son grand jour, elle est extrêmement heureuse de pouvoir le faire pour toutes les mariées de RIME ARODAKY.

français